Accueil du site - Contractualisation - La contractualisation ovine - Contractualisation Ovine : préparez la campagne 2012 !

Recherche

En 2012 comme en 2011, les éleveurs ovins pourront bénéficier d’une majoration de l’aide aux ovins de 3 euros par brebis. L’accord interprofessionnel relatif à cette majoration de l’aide a été reconduit à l’identique.

La première condition à remplir par un éleveur pour accéder à ce supplément d’aide reste de réaliser un prévisionnel de mise en marché pour la totalité de sa production d’agneaux et le transmettre à son ou ses opérateurs pour le faire remonter à Interbev ovin. Cette mesure doit permettre à l’interprofession de connaître la production qui sera disponible dans l’année par bassin, repérer les périodes de pic et de creux et aider au positionnement d’opérations de promotion de l’agneau auprès des consommateurs. Près de 12 000 prévisionnels de mise en marché sont remontés à Interbev Ovins en 2011, pour plus de 3 millions de brebis, et leur comparaison avec la réalité des abattages a montré une bonne justesse de cette prévision.

La deuxième condition est d’être adhérent d’une OP commerciale ou de commercialiser plus de 50% de sa production d’agneaux avec un à trois acheteurs selon des contrats conformes aux dispositions de la LMA. Les contrats signés doivent donc comporter des clauses relatives à la durée du contrat, au volume d’agneaux, aux critères de détermination du prix, aux modalités de paiement, de collecte et de livraison, et aux modalités de révision ou résiliation du contrat. L’objectif de cette mesure est que l’éleveur s’engage sur des livraisons d’agneau, permettant à son opérateur de connaître en avance les disponibilités, et que l’opérateur s’engage sur un mode de fixation du prix, permettant à l’éleveur d’évaluer le paiement de ses agneaux et son revenu.

Pour donner aux parties signataires des outils pour la négociation du prix, l’interprofession a travaillé à l’élaboration d’indicateurs de prix, reconnus par l’ensemble des acteurs de la filière. Il s’agit d’indicateurs relatifs au prix des agneaux français, à la concurrence à l’importation, aux charges des exploitations agricoles, aux charges de collecte des agneaux, au prix à la consommation, et au coût de la main d’œuvre dans l’industrie. Ces indicateurs sont calculés et diffusés tous les mois pour servir de base à l’actualisation des prix des contrats selon l’évolution de la conjoncture économique. Dans le cas d’une augmentation de leurs coûts de production, les éleveurs peuvent donc faire valoir auprès de leur opérateur la variation de cet indicateur pour négocier un prix plus juste et rémunérateur.

Les contrats signés l’an passé sont renouvelables par tacite reconduction. Vous pouvez donc cette année activer cette reconduction en signant une attestation de reconduction à l’identique, ou dés lors qu’une clause change (attention notamment aux volumes et calendriers de livraison) un avenant au contrat 2011. Cependant, l’objectif de la contractualisation est d’aider les éleveurs à être au cœur de la négociation des conditions de vente de leurs agneaux. Pour poursuivre dans cette démarche de progrès, affiner la prévision de l’offre et réajuster les critères de détermination du prix, nous vous conseillons de réaliser et signer de nouveaux contrats pour l’année 2012.

De plus amples explications sur la reconduction des contrats, leur remplissage, et les pièces à fournir à la DDT sont disponibles dans votre syndicat départemental ovin

Répondre à cet article