Accueil du site - Prédation - Pastoralisme et prédateurs - Communiqué de presse : Un plan loup qui va enfin dans le bon sens

Recherche

Le travail syndical intense mené depuis plusieurs années par la FNSEA, JA et la FNO commence à porter ses fruits. Le futur plan loup présenté hier par la Ministre de l’Ecologie et le Ministre de l’Agriculture à l’issue du groupe national loup prend enfin la mesure du problème de l’incompatibilité du loup avec l’élevage et remet les éleveurs au cœur du dispositif.

Nous ne sommes pas dupes pour autant et nous savons qu’un travail important reste à accomplir pour que la pression de prédation diminue effectivement. Nous comptons aujourd’hui sur l’administration et les élus locaux pour qu’ils facilitent la mise en œuvre de la régulation proposée dans le nouveau plan loup.

La proposition de loi adoptée au Sénat sur la création de zones de protection renforcée contre le loup, qui relaie nos positions syndicales, va elle aussi dans le bon sens. Elle devra néanmoins, pour produire des effets, être accompagnée d’une refonte des engagements internationaux et européens de la France (convention de Berne et directive Habitat), seul moyen de lever véritablement les freins à la régulation de l’espèce.

Il y a urgence. Le loup qui colonise chaque jour de nouveaux territoires (plus de 20 départements concernés) a causé en 2012, selon la Ministre de l’Ecologie, 5848 victimes soit près de 600 de plus qu’en 2011 ! Le loup n’est pas menacé. C’est un prédateur pour l’élevage extensif et pour les finances publiques. Il n’a pas sa place dans les zones d’élevage. La pression de prédation que subit quotidiennement éleveurs et brebis est insupportable et nous avons besoin rapidement de mesures concrètes et efficaces. Il en va du maintien de l’élevage en plein air sur tout notre territoire.

Des orientations positives ont été prises hier, reste à voir si elles seront suivies d’actes et si leur application montrera l’efficacité attendue. FNSEA, JA et FNO restent vigilants.

Contacts : FNSEA : Arnaud LEMOINE – 01 53 83 48 83 JA : Cihem GHARBI – 01 42 65 86 16 FNO : Amélie VILLETTE – 01 40 04 51 32

Répondre à cet article

Pièces jointes