Accueil du site - Prédation - Communiqué de presse / Loups : carton rouge pour le Ministère de l’Environnement

Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Lors de notre dernière rencontre avec Madame la Ministre de l’Environnement en février dernier, une promesse nous avait été faite : les 36 loups prévus dans le cadre du Plan national Loup devaient être prélevés d’ici la fin du mois du mars 2015. Nous sommes aujourd’hui le 9 avril et pas un loup de plus n’a été tué depuis décembre 2014.

Quelle en est la raison ? Incompétence des services concernés ? Manque d’implication dans le sujet ? Refus d’appliquer les mesures adéquates ? Car ces mesures, nous les connaissons. Il faut juste prendre la peine de les mettre en œuvre et qu’enfin, une réelle position politique soit prise et affichée sur ce dossier.

Pendant ce temps-là, les attaques de loup, elles, se poursuivent. Sur les trois premiers mois de l’année 2015, le nombre de victimes a augmenté de près de 9 % par rapport à l’année dernière. Et encore une fois, c’est aux éleveurs d’assumer les « dommages collatéraux », d’autant plus que les indemnités pour les animaux tués en 2014 n’ont toujours pas été versées !

Quelle somme l’Etat est-il prêt à dépenser pour protéger une espèce qui n’est plus en voie de disparition et qui cause la perte d’une activité d’élevage qui participe au dynamisme et aux activités économiques, sociales, et environnementales des collectivités ? 15 millions d’euros ? 20 millions d’euros ? Qui dit mieux ?

Cela devient absurde. Si ce n’était pas aussi dramatique, ça en deviendrait risible. Il faut que cette situation cesse !

Madame la Ministre de l’Environnement, la balle est dans votre camp ! Saurez-vous la saisir ?


Contact : Mylène FOUSSIER, FNO, 01 40 04 51 32 / 06 19 13 36 50

Répondre à cet article

Pièces jointes