Accueil du site - Prédation - Impacts environnementaux de l’élevage ovin - Les prairies, ces filtres naturels pour l’eau

Recherche

Les éleveurs sont les principaux gestionnaires des eaux de pluies, les prairies qu’ils utilisent étant les récepteurs les plus importants de la pluie tombant sur le territoires national. De plus, les concentrations en nitrate, phosphates et phytosanitaires sont faibles dans les régions herbagères. Les rejets des animaux, bien gérés et bien valorisés, constituent une richesse fertilisante et non polluante. Les terres d’élevage sont moins sensibles à l’érosion, et le couvert prairial ainsi que les haies permettent de limiter les pertes par ruissellement et par érosion, tout en filtrant les eaux qui pourraient être polluées.

Répondre à cet article