Accueil du site - Contractualisation - Valorisation du produit - La viande d’agneau

Recherche

Agneau de lait, de bergerie, d’herbe, agneau gris, mouton, brebis ou bélier : la viande ovine n’est pas une et une seule. En fonction de l’âge de l’animal produit, de son alimentation ou de sa race, elle se modifie dans son aspect, son odeur, ses saveurs.

Deux constantes toutefois : une tendreté rarement prise en défaut, dans tous les morceaux et un goût unique qui ne laisse pas indifférent.

Bien choisir la viande d’agneau, c’est privilégier un grain fin, une couleur variant du rose pâle au rose plus soutenu, une graisse ferme et blanche à peine rosée.

Côté morceaux, l’agneaux compte un nombre impressionant de morceaux de choix. Gigot, épaule, carré, côtelettes, selle, filet, noisette,... Chacune de ces pièces répond à une cuisson ainsi qu’à une préparation appropriées. Qu’il soit cuit lentement ou prestement, il est réputé pour être plus savoureux légèrement rosé, mais nombre de gourmands le préfèrent à point. Les cuissons traditionnelles sont parfois longues, mais de nombreuses découpes et présentations d’agneau cuisent rapidement et sont donc simples à faire.

ps:

Le saviez-vous ?

L’agneau est une source de protéines animales bien équilibrées en acides aminés indispensables que le corps ne sait pas fabriquer. Sa chair se caractérise par des apports significatifs en vitamines B12 et PP, en fer et en zinc.

Répondre à cet article