Accueil du site - Contractualisation - Communiqué de presse : Prix de l’agneau

Recherche

Touchée depuis des années par une crise structurelle, la production ovine est entrée en 2010 dans une nouvelle ère d’espoir. Les pouvoirs publics ayant mesuré l’ampleur de la décapitalisation du cheptel ovin, ont mis en place des outils pour relancer la filière. Sauf que ces outils, aussi indispensables soient-ils, ne suffiront pas pour faire de la reconquête ovine une réalité. Les éleveurs ovins parient sur le prix de leur produit et ils ont raison ! Alors à ceux, qui en ce moment, sans aucune justification crédible, tire les prix de l’agneau vers le bas, les professionnels disent : « halte là ! ».

A travers la fourniture de produits de qualité et leur engagement généralisé dans le prévisionnel de mise en marché, les éleveurs ovins français ont fait preuve de responsabilité. Ils ont ainsi démontré leur volonté d’avancer pour une meilleure valorisation de leur produit et une gestion de l’offre plus efficace. Pour préserver cette mécanique, qui jusqu’à présent à fait ses preuves, les éleveurs ovins appellent à davantage de transparence, notamment sur la répartition des marges. Les opérateurs d’aval ne doivent en aucun cas céder à la tentation du moins-disant. Ils doivent à leur tour montrer leurs efforts en matière de prix et de contractualisation.

Les éleveurs ne sauraient être la variable d’ajustement exclusive du marché.

Ils en appellent donc à la responsabilité de chacun et n’hésiteront pas à dénoncer tout abus.

Contact presse : Fédération Régionale Ovine 04 73 28 77 80

Répondre à cet article